Le vignoble bourguignon  représente à peine plus de 3% de la superficie du vignoble français et environ un quart des surfaces du Bordelais, l'autre grande région vineuse, mais compte presque le double d'appellations.

 

Les chiffres clés de la Bourgogne viticole

La Bourgogne c'est :

  •  Un vignoble de 29.339 hectares
  •  Une production de 1.5 million d'hectolitres
  • 100 appellations
  • 3.850 domaines dont 1113 vendent en bouteilles
  • 250 négociants
  • 17 coopératives (Beaujolais exclu)

 

Autour du vignoble Bourguignon

Les façons de mettre le vin en marché sont également différentes. En Bourgogne, on pratique soit la mise en bouteilles à la propriété ou dans une coopérative, soit la vente des raisins, du moût, voire du vin fini (en citerne ou embouteillé) à un négociant, en passant par l'intermédiaire d'un courtier. La coopération est surtout répandue dans le Mâconnais, et dans les années 2000, avant que la qualité du millésime 2005 ne fasse redécouvrir cette région, le vin vendait à peine au-dessus de son coût de production.

Longtemps, les négociants ont régné en maîtres sur le marché. Jusque dans les années 1980, l'export était majoritairement le fait des grandes maisons beaunoises et nuitonnes, aux côtés de quelques célèbres domaines, souvent ceux qui avaient commencé à mettre en bouteilles leurs vins à la suite de la crise des années 1930.

Depuis le début des années 1980, de plus en plus de domaines mettent eux-mêmes leurs vins en bouteilles, portés par la prospérité des flamboyantes années 1990. Aujourd'hui un importateur s'approvisionne sans peine auprès d'une douzaine de producteurs d'un même village, du moins dans les grosses communes viticoles, et la notoriété de ces entités individuelle a contribué à renforcer l'image d'une Bourgogne terre de petits domaine.

Concomitamment, les frontières entre les vignerons et les négociants se sont effritées, les grosses maisons de négoce telles que Bichot, Bouchard, Drouhin, Faiveley et Jadot étant désormais également de grands propriétaires terriens toujours à la recherche de nouvelles parcelles pour agrandir leur portefeuille d'appellations.

 

2016, un millésime catastrophique pour la Bourgogne

2016, les vignerons bourguignons ont subi des conditions climatiques qui ont malmené leurs vignes. Les vins de Bourgogne risque beaucoup avec le millésime 2016, mais les vignerons se battent tant bien que mal pour rattraper ces intempéries. Nous leur souhaitons beaucoup de courage, et d'affronter les aléas d'un métier difficile et d'une nature incontrolable.

 

Voici un reportage de France 3, qui présente les dégâts des gelées en Bourgogne publiée en avril 2016.

 

On n’avait pas observé de telles gelées dans les vignes depuis 1981. "

 

Merci pour votre lecture ! Si vous recherchez des grands vins de Bourgogne, nous vous proposons le site de notre partenaire, Comptoir des Millésimes, qui vend en ligne une superbe sélection de vieux vins bourguignons :